Urgences Centre Médical de Vidy  /  Urgences Centre Médical de la Source  /  Urgences Centre Médical d’Epalinges

Cela fait de nombreuses années que le centre médical de Vidy est l’hôte du service de garde des chiropraticiens du Canton de Vaud (le soir et les week-ends).

Depuis Juillet 2008, le centre médical de Vidy offre une consultation de chiropratique à 100% avec l’ouverture du cabinet de la Dresse Emilie Léonard.

 

Formation

Le chiropraticien effectue sa formation à la faculté de chiropratique jointe à la faculté de médecine de l’université de Zürich. C’est une formation de 6 ans, possible en Suisse depuis 2008 et régulée par l’Office Fédérale de la Santé Publique.

Les études comportent un bachelor de 3 ans en médecine et un master de 3 ans spécialisé sur la clinique spécifique à la chiropratique (modes de traitements conservateurs, art et techniques de la manipulation pour traiter les pathologies et dysfonctions du système locomoteur).

Il parfait son apprentissage post-gradué par divers stages hospitaliers et un stage de 2 ans en cabinet privé.

 

Législation

La chiropratique fait partie des cinq professions médicales régulées par l’Office Fédérale de la Santé Publique en Suisse.

Le chiropraticien doit également respecter les règles des associations fédérale et cantonale dont il fait partie:  l’association Suisse des Chiropraticiens, ainsi que de son représentant cantonal, ici dans le Canton de Vaud, il s’agit de l’association Vaudoise de Chiropratique.

 

Prise en charge par les assurances  

Les traitements chiropratiques d’un professionnel, membre de l’ASC, sont remboursés par l'assurance maladie de base (Lamal), ainsi que par les diverses assurances accident et militaire.

 

Quand et comment aller voir un chiropraticien ?

Le chiroprate est un praticien de premier contact. Vous n’avez pas besoin de prescription par un autre médecin.

Etant considéré comme spécialiste, il est nécessaire pour les patients ayant des contrats particuliers avec leur caisse maladie de se renseigner du besoin d’un bon de délégation pour aller consulter un chiropraticien (dépendant du contrat passé avec l’assureur).

Le chiropraticien a la responsabilité de poser un diagnostic et de référer le patient à un autre spécialiste médical si la pathologie nécessite un autre traitement.

Pour cela il est habilité à prendre et à prescrire des examens d’imagerie (radiographies, IRM, Scanner) et de laboratoire dans l’étendue de sa spécialité.

Le chiropraticien peut également gérer les certificats d’arrêt de travail accident et maladie.

Souvent connu pour les maux de dos, la chiropratique soigne également les douleurs de tout le système ostéo-articulaire.

 

La chiropratique et le sport

Certains chiropraticiens peuvent avoir des spécialisations plus étendues par l’accomplissement d'une formation continue (offerte par la FICS, par exemple), comme dans le domaine du sport amateur et élite.

Le chiropraticien du sport a dû accomplir une formation FICS comportant un certains nombres de crédits de formation continue, avec un examen à la clé pour pouvoir avoir cette certification.

La Fédération Internationale de Chiropratique du Sport (FICS).

Son but est de promouvoir l’excellence dans la formation et la pratique des chiropraticiens du sport pour que les athlètes puissent avoir accès à l’expertise et aux traitements chiropratique au sein d’une équipe de médecine du sport.

Son représentant en Suisse est le SCSC, le Conseil Suisse de Chiropratique du Sport dont le président fondateur est le Dr Roland Noirat. Le SCSC est reconnu par Swiss Olympic

 

 

Les douleurs chez le sportif peuvent être d’origine traumatiques ou de surcharges mécaniques (une mauvaise technique ou un entrainement insuffisant, un matériel inapproprié ou mal adapté à la biomécanique individuel).

En collaboration avec d’autres spécialistes de la médecine du sport, le chiropraticien du sport a pour objectif de prévenir et soigner les diverses pathologies liées à la pratique du sport à plus ou moins haute intensité.

Il va examiner les structures de l’appareil locomoteur par l’observation, l’analyse du mouvement (analyse statique en cabinet ou dynamique sur terrain, analyse de la course: Vidy Run), la palpation et l’imagerie dans le but de déceler les déséquilibres et dysfonctions de l’appareil locomoteur.

L’objectif principal d’un chiropraticien du sport est de restaurer le plus rapidement possible les fonctions biomécaniques de l’appareil locomoteur (la mobilité articulaire ainsi que la fonction des tissus blessés) chez le sportif.

Image Map